jeudi 11 avril 2013

"La promesse de Florange" en avant-première à La Passerelle.


Hier, plus de 300 spectateurs ont assisté à l'avant-première du dernier documentaire réalisé sur le combat des salariés d'Arcelor Mittal, à Florange. Le film, signé par Anne Ginztburger pour France 5, retrace le parcours des métallos, de l'élection de François Hollande à la terrible nuit du 30 novembre 2012.

Un ouvrier d'ArcelorMittal à Florange Bertrand Queneutte © Radio France


Dans la petite salle de La Passerelle à Florange, les applaudissements peinent à s'arrêter. C'est un triomphe, et c'est un soulagement pour Anne Gintzburger. Elle qui craignait que les ouvriers ne se reconnaissent pas dans son film. Elle qui craignait de trahir leur parcours, leur personnalité aussi. Tous ses doutes, toutes ses peurs s'envolent au rythme des claquements de mains. Les ouvriers sont conquis. En larme pour certain(e)s. Difficile, en effet, de revoir une année de combats et de galères. De peines et de désillusions. De promesses non tenues, surtout.

Immergée dans l'acier pendant près d'un an, de la victoire de François Hollande le 6 mai 2012, jusqu'à la nuit du 30 novembre où le premier ministre Jean-Marc Ayrault écarte la possibilité d'une nationalisation du site, Anne Gintzburger dresse le portrait d'une Lorraine qui souffre mais qui refuse de baisser les bras. Le portrait d'ouvriers qui se battent avec leur coeur et avec leurs tripes. Plongée également dans les coulisses de Matignon et de l'Elysée, au coeur des discussions entre les poids lourds du gouvernement et l'Intersyndicale. Des rendez-vous avec Arnaud Montebourg, à la visite du chef de l'Etat. Un documentaire poignant et engagé. Celui d'une journaliste, mais "surtout d'une citoyenne". "Impensable", d'ailleurs, pour la réalisatrice, de présenter le film en avant-première, ailleurs qu'à Florange. Au terme d'une séance bouleversante, le pari de la journaliste est réussi: rendre les métallos fiers de son travail... mais surtout du leur!

Reportage de Bertrand Queneutte 

Bernard Lavilliers de retour à Florange

Soutien de la première heure des métallos, c'est "sans guitare" que le chanteur est arrivé à Florange. Fils de sidérurgiste, ancien sidérurgiste lui-même, Bernard Lavilliers "mène la lutte depuis plus de 30 ans" pour la sauvegarde de l'acier. Touché par le film, il y voit surtout une note et un message d'espoir. Un message adressé aux ouvriers mosellans, mais aussi à ceux de toute la France. Persuadé, aussi, que "l'acier continuera de couler en Lorraine". "Que ce n'est qu'une question de choix". De choix politiques.
Bernard Lavilliers à Florange - Bertrand Queneutte © Radio France

Bernard Lavilliers au micro de Bertrand Queneutte

Au coeur du conflit, Edouard Martin est logiquement au coeur du documentaire. Cependant, plus qu'un portrait de "l'espagnol", c'est l'histoire d'un collectif qu'Anne Gintzburger souhaite mettre en lumière. Un souhait partagé par le leader syndical de la CFDT et par l'ensemble des ouvriers. A l'arrivée, c'est d'ailleurs ce qui ressort des 93 minutes de bobines. La force d'un groupe, la solidarité des uns
envers les autres, des collègues entre eux, des femmes de métallos entre elles. Séquences  émouvantes, notamment, des salariés partageant un repas ou encore de deux femmes au parc avec les enfants et qui, ensemble, font le point et parlent de leur détresse, de la façon dont elle gèrent  l'absence d'un mari scotché sur le piquet de grève.


Interview d'Anne Gintzburger, réalisatrice  

Le documentaire "La promesse de Florange" sera diffusé le mardi 16 avril 2013, à 20h40, sur France 5.

5 commentaires:

Wendy Guichard a dit…

un grand bravo aux salariés pour leur courage et patience! je suis aussi déléguée syndicale CFDT et franchement il n'y a plus beaucoup de solidarité dans nos combats, mais vous salariés de Florange vous etes rester unis jusqu'au bout! Notre cher président François Hollande comme vous le dites si bien ira chercher des voies chez MEDEF !! courage à vous pour l'avenir ainsi qu'à vos familles et peu etre a bientôt à la fédération des services CFDT pour vous dires en direct un grand bravo!wendy guichard déléguée syndicale parfumerie NOCIBE

MISSE a dit…

Excellent documentaire. Bravo à tous pour votre combat, il est encourageant de voir qu'il reste encore des personnes qui s'investissent dans le combat face aux injustices de ce monde.... Courage et Ne lâchez rien !!

Anonyme a dit…

emue bouleversee aux larmes apres ledocumentaire.ne lachkns rien.comment empecher mittal d entrer au C.A. d EADS?

Anonyme a dit…

Chapeau bas Edouard et tous les Floranges.
NE LACHONS RIEN.
COMBATS EXEMPLAIRES

Anonyme a dit…

ce film m'a complètement bouleversée et je soutiens à fond votre combat pour que vive FLORANGE; Merci pour votre courage et votre ténacité. UN GRAND BRAVO A TOUS et à TOUTES ainsi qu'à vos famille.